fbpx Un environnement bruyant ne gêne pas l’audition du chien Aller au contenu principal

Actualités

Un environnement bruyant ne gêne pas l’audition du chien

Un environnement bruyant ne gêne pas l’audition du chien

Mis à jour le 25/11/2019 à 11:29
Publié le 25/11/2019 à 10:19
chien  nom bruit

 

Dans un environnement bruyant, les chiens restaient capables de reconnaître leur nom.

Les capacités cognitives du chien

La cognition se définit comme l'ensemble des processus mentaux qui se rapportent à la fonction de connaissance et mettent en jeu la mémoire, le langage, le raisonnement, l'apprentissage, l'intelligence, la résolution de problème, la prise de décision, la perception ou l'attention. Elle fait l’objet de nombreuses études chez le chien.
L’une d’elle* a cherché à savoir si les chiens reconnaissaient leurs noms dans un environnement bruyant. En effet, comme les humains, les chiens se trouvent souvent dans des environnements bruyants et sont amenés à répondre au langage humain malgré des distracteurs potentiels.

Les chiens reconnaissent leur nom parmi d'autres bruits

Il est avéré que les environnements posent des problèmes particuliers aux jeunes enfants, aux connaissances linguistiques limitées. Pour savoir s’il en était de même chez le chien, les auteurs de l’étude ont exposé des chiens de plusieurs races à ce type d’environnement.
Les tâches qui leur étaient attribuées étaient différentes.
Les auteurs ont constaté que les chiens reconnaissent leur nom parmi d'autres bruits dans des conditions calmes, même prononcé par un nouveau locuteur. Ils le privilégient aussi en présence de plusieurs locuteurs, à des niveaux aussi faibles que 0 dB, quand leur nom est prononcé avec la même intensité que le bruit de fond. 
Ceci dépasse les performances des enfants d’un an. 
Les auteurs ont observé de meilleures performances de reconnaissance du nom chez les chiens entraînés à effectuer des tâches pour les humains (chiens d’assistance, de recherche et de sauvetage et détecteurs d’explosifs). Ces observations suggèrent que leurs performances élevées peuvent être dues à une formation et une attention meilleures. 

* Animal Cognition, 8 mars 2019.